Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
Inscription à la newsletter
Inscription à la newsletter
Laissez-nous votre email pour être informé des dernières nouveautés placedupro.com.
Ok

Les conseils pour entretenir un gazon synthétique sportif

29 juil. 2020

Pour maintenir les performances sportives et prolonger la durée de vie des gazons synthétiques, les gestionnaires des surfaces sportives ont tout intérêt à réaliser un programme d’intervention précis.
 


Les opérations régulières

Le gestionnaire d’un terrain synthétique doit effectuer plusieurs opérations d’entretien de façon régulières :
-le nettoyage des matières en décomposition : cette opération vise à éliminer les feuilles, les poussières et les divers déchets accumulés sur l’ensemble de la surface (mégots, cuir de ballon…). A réaliser une fois par semaine, toutes les 50 h de jeu en moyenne, à l’aide d’une traine collectrice qui permet le ramassage rapide des déchets sans déplacer ni évacuer le remplissage. Cette dépollution superficielle peut représenter en moyenne 2 à 10 kg de déchets/passage ;
-le brossage : il permet de redresser les fibres et d’égaliser le matériau de remplissage, projeté aléatoirement sur le terrain, suite à des tacles, des coups francs, des accélérations… Il est réalisé une fois par semaine, après les matchs, en veillant bien à varier le sens du brossage (longueur, largeur, en ’escargot’ de l’intérieur vers l’extérieur) pour éviter de coucher les fibres. Dans tous les cas, plus le brossage est régulier, plus les conditions de jeu sont optimales ;
-le griffage : il possède les mêmes objectifs que le brossage, mais cette opération ne concerne que les gazons synthétiques remplis de liège, de fibres de coco et de cosses de riz ;
-l’aération superficielle : outre leur projection lors des rencontres ou des entraînements hebdomadaires, les granulats (élastomères ou naturels) ont tendance à se compacter au fil du temps. Indirectement, les brins se plient et la qualité amortissante du terrain se détériore. Le passage des brosses permet d’aérer superficiellement le terrain ;
-le regarnissage des matériaux de remplissage : au niveau des points de pénalty, de corner… Manuel et hebdomadaire, le regarnissage est impérativement suivi d’un brossage.
 

Les spécificités selon la hauteur du gazon et les matériaux de remplissage

Au niveau de l’entretien courant, quelques différences existent selon les caractéristiques de votre gazon synthétique.
Par exemple, pour un gazon synthétique de 60 mm de hauteur (avec ou sans couche de souplesse) rempli d’élastomère, SBR, SBR encapsulé, EPDM…, le brossage et l’aération s’effectuent avec des brosses tractées ou un rouleau à pointes.
Pour un gazon synthétique de 60 mm (avec ou sans couche de souplesse) rempli de matériaux naturels (granulométrie proche des billes d’élastomère) : si les surfaces remplies de matériaux naturels, dont la granulométrie est proche des billes d’élastomère, peuvent être brossées, les surfaces remplies de fibres de coco sont griffées, tous les 40 à 150 h de jeu selon les machines, ou roulées. 
 


Les opérations à réaliser dans l’année 

-décompactage et dépollution : l’intérêt de cette opération, réalisée tous les 4 à 6 mois, est de cribler les matériaux de remplissage pour éliminer le sable, les feuilles et les divers débris. La machine utilisée, spécifique à cet usage, doit travailler dans le sens de la largeur du terrain afin d’éviter le décollement des lés de gazon ;
-réassort du matériau de remplissage (identique à l’original) : environ une tonne de matériaux/terrain/an (zones de stress) + quantités correctives suite au contrôle annuel des mesures de remplissage;
-désherbage : des adventices peuvent se développer dans le matériau de lestage. D’où l’intérêt d’utiliser une griffe rotative, environ tous les 6 mois, pour éliminer les herbes indésirables ;
-nettoyage des regards de visite ;
-vérification des joints de collage : encollage si nécessaire, suivi d’un remplissage et d’un brossage ;
Par ailleurs, tous les deux ans (rugby) ou cinq ans (football), un laboratoire est mobilisé pour contrôler les performances du terrain : l’absorption des chocs, la déformation verticale, le rebond et le roulement du ballon, la résistance en rotation (pied du sportif).
Enfin, sachez que tout programme d’entretien s’accompagne d’un matériel adapté. Ainsi, plusieurs sociétés proposent des machines spécifiques, comme Champenois, Hégé, GKB, Raycam, Redexim, WiedenmannYvmo ou encore SMG (Aquaclean). 
 

Photos

Inscription à la newsletter
Laissez-nous votre email pour être informé des dernières nouveautés placedupro.com.
Ok

Exposez vos produits et services sur placedupro.com
Vous êtes un fabricant ou un distributeur ? Découvrez comment exposer vos produits sur notre site.

En savoir plus