Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
Inscription à la newsletter
Inscription à la newsletter
Laissez-nous votre email pour être informé des dernières nouveautés placedupro.com.
Ok

Terre battue : les conseils pour optimiser l’arrosage

20 mai 2020

Il n’y a pas que pour les terrains de sports que l’arrosage est indispensable, c’est également le cas pour les courts de tennis en terre battue, contrairement aux courts en résine. Composée de matière naturelle (mâchefer ou pouzzolane, calcaire, brique pilée…), la terre battue traditionnelle doit constamment être humide afin d’éviter que ces différents matériaux ne se fissurent. Quant à la terre artificielle, l’eau apporte principalement du confort, tout en évitant que la brique pilée s’envole et que de la poussière se forme en cas de vent.
 

Arrosage automatique ou manuel ? Les deux !

Pour les maîtres d’ouvrage hésitant sur le système d’arrosage de leurs futurs courts en terre battue, les professionnels du secteur sont unanimes : dès que c’est possible, il est vraiment important d’installer les deux. L’arrosage automatique est idéal pour le premier arrosage de la journée et le dernier lorsqu’il n’y a plus personne sur les courts. Toutefois, il est moins performant que l’arrosage manuel. En effet, l’humain va adapter la quantité d’arrosage en fonction du court (certaines zones peuvent être plus dures que d’autres) et de son environnement (il y a moins besoin d’arroser les zones situées à l’ombre d’un bâtiment par exemple). L’arrosage manuel est donc indispensable tout au long de la journée, entre deux parties afin que la surface reste humide pour offrir la meilleure qualité de jeu.
Sur certains sites, un employé ou un agent de la collectivité est présent pour l’entretien, et donc l’arrosage. Toutefois, la plupart du temps, ce sont les joueurs eux-mêmes qui s’en chargent, d’où l’importance pour les responsables de clubs de transmettre quelques conseils en début de saison. 
 


Les conseils d’installation…

Concernant l’arrosage automatique, il est conseillé d’utiliser de petits asperseurs, avec une rotation de 90 ou 180°. Afin d’obtenir une répartition homogène de l’eau, il est préconisé d’installer 8 arroseurs (4 de chaque côté du court), même si 6 peuvent suffire. Dans tous les cas, il faut compter sur une pression de 4,5 bars et un débit d’environ 4 à 5 m3/h. Dans le cas où le débit est insuffisant, il faut installer un surpresseur avec un réservoir de contenance variable selon le nombre de courts (à partir de 5 m3 et jusqu’à plusieurs dizaines de m3).
En outre, avec un système automatique, il est indispensable d’installer un programmateur afin de pouvoir déclencher le système la nuit, tôt le matin ou tard le soir. De plus, il existe la possibilité d’équiper le système avec un hygromètre ou un pluviomètre intégré. Toutefois, cela demande plus de connaissances et d’entretien car il faut vérifier ces appareils régulièrement.
Au niveau du coût, il faut compter entre 5 000 et 9 000 euros HT (travaux de VRD compris) pour un système d’arrosage automatique, sans compter l’éventuel surpresseur (plusieurs milliers d’euros selon la taille).
 

… et de gestion 

Vous l’aurez compris, la terre battue traditionnelle doit rester humide tout au long de la journée. Par exemple, en période estivale, il faut compter environ 1h d’arrosage/court/jour. De manière générale, il faut arroser environ 10 minutes le matin avant l’arrivée des joueurs (arrosage automatique). Au cours de la journée, il faut compter environ 5 minutes entre chaque partie (arrosage manuel). Et en fin de journée (voire dans la nuit), il faut compter entre 15 et 20 minutes, soit entre 3 et 5 minutes par cycles de 2 arroseurs.
 

L’entretien de l’arrosage automatique

L’entretien d’un système d’arrosage automatique n’est pas très compliqué, mais certaines opérations doivent être effectuées régulièrement. Par exemple, au printemps, il est nécessaire de nettoyer les arroseurs afin que la brique pilée ne les obstrue pas. Au cours de la saison, il faut aussi vérifier que les buses ne se bloquent pas. De même, lors d’une coupure de courant, le programmateur doit être inspecté afin d’être certain que tout fonctionne correctement. A la fin de la saison, la dernière opération consiste à purger les asperseurs.
 
C’est en suivant ces conseils concernant l’arrosage, notamment en faisant appel à des entreprises qualifiées Plan Qualité Tennis, que vous pourrez garantir un confort de jeu optimal aux utilisateurs de vos courts en terre battue.  
 
Voir plus de produits concernant les équipements sportifs

Inscription à la newsletter
Laissez-nous votre email pour être informé des dernières nouveautés placedupro.com.
Ok

Exposez vos produits et services sur placedupro.com
Vous êtes un fabricant ou un distributeur ? Découvrez comment exposer vos produits sur notre site.

En savoir plus