Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
Inscription à la newsletter
Inscription à la newsletter
Laissez-nous votre email pour être informé des dernières nouveautés placedupro.com.
Ok

Collectivité : Esport et outils numériques comme nouvelles solutions

08 févr. 2021
Le dernier webinair de l’association Asporta a permis d’évoquer le esport et les outils numériques, deux axes de développement pour les services des sports.

Esport : une discipline amenée à se développer

L’esport désigne l’ensemble des pratiques permettant à des joueurs de confronter leur niveau par l’intermédiaire d’un support électronique, essentiellement le jeu vidéo. « En France, cette discipline concerne 7,8 millions de consommateurs dont 2,1 millions de pratiquants loisirs (avec classement et sans compétition) et 1,2 d’esportifs amateurs (avec classement et compétition), mais également 800 associations dédiées et plus de 300 tournois physiques/an » a décrit Bertrand Perrin, directeur de Level 256, plateforme d’innovation dédiée à l’esport.
Pour la période 2020-2025, la stratégie de l’esport s’articule autour de 4 axes, notamment promouvoir la pratique ou encore mettre en place une politique de soutien à son développement. Ainsi, France Esports souhaite accompagner les collectivités, comme l’a expliqué, Stéphan Euthine, président de France Esports : « nous souhaitons les aider à organiser le maillage sur leur territoire, c’est-à-dire identifier les différents acteurs, définir et promouvoir des lieux de pratique, créer un bureau local ou encore former des encadrants à la pratique ». Parmi les exemples d’actions, on peut citer : la création d’événements locaux, des séances de pédagogie et de prévention, la mutualisation d’équipements, la création de section esports… 
 

Les outils numériques pour répondre aux nouvelles attentes

La société Aqquatix, spécialisée dans la fabrication de matériel d'aquagym, a présenté un appareil connecté, appelé Hosand, utilisant le système de télémétrie. Seul système à pouvoir être utilisé dans l’eau, il permet d’avoir un suivi personnalisé des données de chaque usager (jusqu’à 32 personnes simultanément). Ainsi, chacun peut suivre son évolution selon son objectif et adapter ses séances avec l’aide de l’éducateur sportif. De plus, la société a également mis en avant le produit HTS Display, un boitier à installer sur les aquabikes (par exemple) et permettant de voir les données en temps réel pendant l’entraînement.
De son côté, l’entreprise Stramatel, spécialisée dans l'affichage électronique et vidéo, a exposé sa nouveauté SL Live Stream : première solution française de streaming avec incrustation automatique des scores lors d’une diffusion en direct sur les réseaux sociaux. Elle permet ainsi aux clubs de proposer un espace publicitaire (via le logo) à ses partenaires durant la retransmission. La société a aussi présenté son afficheur de fréquentation pour maîtriser l’affluence au sein d’un équipement.
Enfin, Runnin’City a mis en avant son application proposant des parcours touristiques, thématiques ou d'entrainement sportif dans de nombreuses villes en France et à l’étranger, le tout commentés à l’aide d’un audio guide. Par exemple, le coût est de 4 800 euros pour la commune de Lucenay (1 200 habitants) et ses 4 parcours et de 30 000 euros/an pour la Ville de Lyon et ses 30 circuits.

Produits associés

Aquabike
Aquabike - Active Aqquabike
par AQQUATIX
AQQUATIX
Demande de documentation
Inscription à la newsletter
Laissez-nous votre email pour être informé des dernières nouveautés placedupro.com.
Ok

Exposez vos produits et services sur placedupro.com
Vous êtes un fabricant ou un distributeur ? Découvrez comment exposer vos produits sur notre site.

En savoir plus