Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
Inscription à la newsletter
Inscription à la newsletter
Laissez-nous votre email pour être informé des dernières nouveautés placedupro.com.
Ok

Installation des électrovannes

14 déc. 2020
Pièce maîtresse d’un système d’arrosage automatique, l’électrovanne, qui joue un rôle de 'robinet', mérite d'être installée dans les règles. Mais rien de compliqué.

Bien que technique, le fonctionnement d'une électrovanne est simple. Son fonctionnement est automatisé grâce à un programmateur de 9 V (à pile, donc pas de câbles étanches entre le programmateur et l’électrovanne) ou 220/240 V, placé dans un regard ou un local technique.
 

ELECTROVANNE MAITRESSE ET SECONDAIRE

Dans un regard situé juste après la station de pompage, une électrovanne (EV) maîtresse commande généralement l'intégralité des EV secondaires. Ces dernières, selon les programmes, autorisent ou non l’arrivée de l’eau dans les réseaux secondaires alimentant les arroseurs (ou les goutteurs). En cas de fuite, l’EV principale coupe tout !
 
Une EV secondaire gère, en moyenne, une ligne de plusieurs arroseurs selon la configuration choisie et les équipements sélectionnés. Parfois, deux lignes, voire plus, nécessitant autant d’électrovannes secondaires, sont installées dans une seule et même tranchée : par exemple, la première commande les turbines qui arrosent en plein cercle à un endroit, alors que la deuxième déclenche spécifiquement la mise en route des arroseurs en demi et quart de cercle positionnés dans un autre secteur. Objectif : éviter le sur-arrosage. Cependant, cela nécessite deux canalisations par tranchée, ce qui représente un coût supérieur (à corréler toutefois avec les économies d’eau réalisées).
 

TOUT DANS LE REGARD

Conformément aux Règles professionnelles n°P.C.7-R0, intitulées ‘Travaux de mise en œuvre des systèmes d’arrosage’, les électrovannes doivent être positionnées (après une purge du réseau primaire) entre des raccords unions démontables en amont et en aval dans le cas d’un système d’arrosage automatique par asperseurs. Une vanne de sectionnement doit être placée en amont de chaque regard de visite ou à proximité de l’électrovanne.

Dans le cas d’un système d’arrosage automatique par goutte-à-goutte, il est impératif d’installer en aval de l’électrovanne un filtre et un régulateur de pression pour prévenir le colmatage des goutteurs et obtenir une pression optimale, gage d’un bon fonctionnement des goutteurs.

Lors de l’installation, la profondeur de l’électrovanne ne doit pas dépasser 40 cm du niveau fini. D’où la présence, parfois, d’un montage par jeu de coude pour rehausser l’électrovanne dans un regard. 

Pour le dimensionnement des regards de type ‘Jumbo’, où seront placées la ou les électrovannes, ceux-ci doivent être rectangulaires (environ 12 pouces), posés de niveau avec le sol fini et recouverts d’un géotextile imputrescible et perméable pour éviter l’intrusion de terre. Un lit de gravier d’au moins de 5 cm doit couvrir le fond du regard.

 
  
Découvrez du matériel d’arrosage dans la rubrique : Arrosage et gestion de l’eau

Découvrez les articles sur le même thème :

Le fonctionnement des électrovannes

Produits associés

Arroseurs à turbine
Arroseurs à turbine - Arroseurs à turbine Serie T7
par TORO
TORO
Demande de documentation
Arrosage automatique
Arrosage automatique - Arroseur TS90
par TORO
TORO
Demande de documentation
Inscription à la newsletter
Laissez-nous votre email pour être informé des dernières nouveautés placedupro.com.
Ok

Exposez vos produits et services sur placedupro.com
Vous êtes un fabricant ou un distributeur ? Découvrez comment exposer vos produits sur notre site.

En savoir plus