Inscription à la newsletter
Inscription à la newsletter
Laissez-nous votre email pour être informé des dernières nouveautés placedupro.com.
Ok

Protocole sanitaire : encore des interrogations pour le sport

25 sept. 2021
Ces derniers jours, plusieurs instances sont montées au créneau pour montrer leurs interrogations concernant la gestion des protocoles sanitaires depuis la rentrée.

Avec la crise sanitaire qui dure depuis 18 mois, l’enjeu de la saison sportive 2021/2022 est crucial pour l’avenir du sport, et particulièrement pour les associations qui joue leur avenir. A l’occasion de la rentrée scolaire et sportive, ce sont 12 millions d’élèves et 16 millions de licenciés qui ont repris leurs activités.
 

L’ANDES demande une harmonisation des situations

Pour les scolaires, le Gouvernement a décidé de ne pas appliquer de pass sanitaire avec un protocole de niveau 2 qui correspond à une pratique sportive autorisée avec contact en extérieur et sans contact en intérieur (primaire, collège, lycée). Alors que la pratique sportive pour les mineurs s’effectue en milieu associatif avec contact (intérieur et extérieur) et avec le pass sanitaire à partir du 30 septembre. Cette absence d’harmonisation est pointée du doigt par l’Association Nationale des Elus en charge du Sport (ANDES) car « elle crée de grandes incompréhensions et des incohérences sur le terrain pour les propriétaires, gestionnaires des installations ainsi que pour les bénévoles des associations » indique le communiqué.
Avant que l’association d’élus prenne un exemple flagrant : « un enfant à 16h dans un gymnase peut pratiquer du handball en EPS sans pass sanitaire et sans contact, et à 18h même endroit et même pratique, il devra présenter le pass sanitaire le 30 septembre et pourra jouer avec contact ».
L’Andes demande donc une harmonisation, une mise en cohérence et une continuité entre les protocoles du Ministère de l’Education Nationale et le ministère des sports. De plus, concernant la récurrence des contrôles du pass sanitaire, elle propose « un assouplissement pour permettre de contrôler une seule fois le pass sanitaire des personnes avec un schéma vaccinal complet ».
 

Le CNOSF réaffirme sa position sur le pass sanitaire

La semaine dernière, le Comité National Olympique et Sportif (CNOSF) a réitéré les demandes qu’il a portées auprès du Gouvernement afin de proposer des solutions efficaces et les plus adaptées possibles à une reprise du sport dans les clubs.
L’instance sportive demande elle aussi la vérification du pass sanitaire d’un licencié lors de son premier accès au club, puis un assouplissement des vérifications par la suite. Elle souhaite également « le report de l’obligation d’un pass sanitaire pour les mineurs du 30 septembre au 30 octobre pour permettre la mise en place du dispositif « Pass’Sport » destiné à faciliter l’inscription des mineurs en club ».
Par ailleurs, le CNOSF aimerait ne pas imposer le pass sanitaire pour les sports de plein air et de pleine nature.

Découvrez les articles sur le même thème :

Équipement sportif : la gestion du pass sanitaire
Inscription à la newsletter
Laissez-nous votre email pour être informé des dernières nouveautés placedupro.com.
Ok

Exposez vos produits et services sur placedupro.com
Vous êtes un fabricant ou un distributeur ? Découvrez comment exposer vos produits sur notre site.

En savoir plus