Inscription à la newsletter
Inscription à la newsletter
Laissez-nous votre email pour être informé des dernières nouveautés placedupro.com.
Ok

Brigitte Henriques, nouvelle présidente du CNOSF

05 juil. 2021
La semaine dernière, Brigitte Henriques a succédé à Denis Masseglia à la tête du Comité National Olympique et Sportif (CNOSF). Son programme se décline en 6 axes.

A 50 ans, Brigitte Henriques est loin d’être une inconnue au sein du sport français : ancienne footballeuse internationale et vice-présidente de la Fédération Française de football, elle était aussi vice-présidente depuis 2017, en charge du développement et de la diversité des pratiques. 
 

La première femme présidente du CNOSF

Elle a recueilli 57,87 % des voix à l'issue du premier tour de l'élection à laquelle prenaient part Emmanuelle Bonnet-Oulaldj, Thierry Rey et Patrice Martin, également candidats. Brigitte Henriques est la première femme à occuper le poste de présidente du Comité national olympique et sportif français. Elle succède à Denis Masseglia, élu en 2009, puis réélu en 2013 et 2017.
 

Un programme avec 6 grands axes et 30 objectifs

Tout d’abord, Brigitte Henriques souhaite renforcer le rôle du CNOSF au service de l’intérêt général du mouvement sportif. Pour cela, elle veut notamment nouer des relations de proximité et de confiance avec les fédérations en proposant des nouveaux espaces de dialogue et une véritable politique de services (partage et valorisation des bonnes pratiques, mutualisation, formation, audit financier, accompagnement des nouveaux présidents et présidentes, des dirigeants de demain…).
Le second axe concerne la mobilisation pour un plan de relance du sport à la hauteur des enjeux : campagne de communication pour un retour sans les clubs à la rentrée, renforcer le soutien et les aides financières…
Ensuite, l’ancienne dirigeante de la FFF veut accompagner la transformation économique, numérique et durable des fédérations sportives et des clubs : renforcer l’engagement RSE, concevoir une stratégie de développement économique par typologie de fédérations…
Le quatrième axe est la poursuite d’une action volontariste au service des grandes causes nationales du sport : amplifier et adapter le développement du sport-santé et du sport en entreprise face aux transformations actuelles, accentuer les mixités dans le sport ou encore protéger les acteurs sportifs en renforçant la lutte contre toutes les formes de discriminations.
Par ailleurs, Brigitte Henriques désire participer pleinement à la réussite des Jeux de paris 2024 et de leur héritage.
Enfin, elle veut faire rayonner le sport français et inscrire ses acteurs dans une stratégie internationale : renforcer l’implication du CNOSF dans l’accompagnement sur le sport professionnel et le haut-niveau, multiplier les échanges de coopération et de solidarité avec le mouvement sportif international et olympique.
 
Un programme ambitieux pour la présidente et le nouveau conseil d’administration.

Découvrez les articles sur le même thème :

Enquête CNOSF : des pertes considérables pour les clubs sportifs
Inscription à la newsletter
Laissez-nous votre email pour être informé des dernières nouveautés placedupro.com.
Ok

Exposez vos produits et services sur placedupro.com
Vous êtes un fabricant ou un distributeur ? Découvrez comment exposer vos produits sur notre site.

En savoir plus