Inscription à la newsletter
Inscription à la newsletter
Laissez-nous votre email pour être informé des dernières nouveautés placedupro.com.
Ok

Piscine publique : seule la pratique scolaire est autorisée

04 mai 2021
Depuis le 3 mai, seule la reprise des activités scolaires et périscolaires dans les piscines couvertes est autorisée. Une déception pour les gestionnaires.

La semaine dernière, avant que le Gouvernement dévoile les modalités de reprise progressive d’activités, L’Union Sport & Cycle avait insisté une nouvelle fois sur l’importance de la réouverture des piscines et centres aquatiques dès la première phase de « retour à la normale ».
 

Reprise des activités scolaires et périscolaires

A l’approche de l’été, la lutte contre les noyades est une priorité et l’apprentissage de la natation est donc essentiel. Le communiqué de l’Union Sport & cycle précise que « les restrictions actuelles portent un grave préjudice à l’ensemble de la population, privée du plan « Aisance aquatique » mis en place par le Gouvernement et visant à prévenir les noyades et accompagner les enfants dans la découverte du milieu aquatique ».
Ainsi, le ministère des Sports a autorisé la reprise des activités scolaires et périscolaires dans les équipements sportifs en intérieur dont les piscines. Toutefois, dans son message, l’organisation professionnelle de la filière sport & loisirs apportait cette précision : « une ouverture limitée aux scolaires, si elle est nécessaire pour favoriser le savoir-nager, serait également coûteuse pour les acteurs du secteur ». D’autant plus que malgré leur autorisation d’accueillir les publics prioritaires, de nombreux établissements aquatiques sont fermés.
 

La problématique financière

Particulièrement impactés par les mesures d’interdiction d’accueil des différents publics depuis un an, les délégataires de service public (gérant environ 400 établissements sur le territoire) se retrouvent aujourd’hui dans une situation difficile. Une situation aggravée par les ouvertures et fermetures successives depuis le début de la crise et les difficultés de gestion et d’organisation que cela engendre. « Au total, ces acteurs enregistrent une perte de 60 % de leur chiffre d’affaires en 2020 par rapport à 2019 » ajoute l’Union Sport & Cycle. Malgré les nombreux échanges entre délégataires et collectivités, les conséquences pour certains établissements risquent d’être importantes.
 
Une situation difficile à gérer, même si, désormais, les prochaines échéances avec les réouvertures pour tous les publics ont été fixées. L’ensemble du secteur espère que la reprise sera, cette fois-ci, définitive afin de repartir de l’avant.

Inscription à la newsletter
Laissez-nous votre email pour être informé des dernières nouveautés placedupro.com.
Ok

Exposez vos produits et services sur placedupro.com
Vous êtes un fabricant ou un distributeur ? Découvrez comment exposer vos produits sur notre site.

En savoir plus