Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
Contactez-nous
AccueilActualitésLa végétalisation des parkings

La végétalisation des parkings

31 janvier 2019

La végétalisation des parkings

La végétalisation des parkings représente aujourd’hui un potentiel énorme pour augmenter la proportion d’espaces perméables en milieu urbain. Cette désimperméabilisation est d’intérêt général : infiltration des eaux de pluie pour limiter l’engorgement des réseaux, recharge naturelle des nappes phréatiques, protection contre l’érosion, limitation de l’effet d’îlot de chaleur urbain, plus-value esthétique… Autant d’atouts à considérer pour vous convaincre de l’intérêt de cette solution. Face aux enjeux actuels, la végétalisation des parkings est un marché porteur en plein développement, les solutions existantes étant de plus en plus nombreuses, le verdissement pouvant se faire sur toute la surface du parking ou seulement sur les places de stationnement.
 

Assurer la portance

Les parkings sont des surfaces soumises à de nombreuses contraintes : fréquentation importante, charges lourdes, girations, stationnement parfois plus long que prévu… Pour assurer une portance minimum à un parking végétalisé face aux contraintes de roulement et de stationnement, un mélange terre-pierre doit être réalisé. Pour des parkings événementiels, qui reçoivent des afflux de véhicules lors de manifestations occasionnelles, un engazonnement ‘simple’, résistant à la sécheresse et poussant sur sol pauvre, sec, drainant et peu profond, peut être réalisé, ou encore un semis de prairies naturelles. Pour des affluences plus régulières et quotidiennes, comme pour un parking de centre-ville, des systèmes de dallées alvéolées, en béton ou en plastique recyclé, vides ou pré-engazonnés, sont à disposition et permettent de protéger le système racinaire du gazon face à la pression de circulation et de stationnement.
 

Les solutions

- Le béton monolithique alvéolaire : le procédé Via Verde® est directement coulé en place. C’est un revêtement en béton monolithique, alvéolaire, avec un remplissage végétalisé ou gravillonné. Pour réaliser ces alvéoles, des moules en cellulose (de 60 x 80 cm avec 12 alvéoles) sont placés sur un sol nivelé, puis recouverts de béton. Le lendemain du coulage, le haut des alvéoles, encore visible, est percé à l’eau à l’aide d’un nettoyeur haute pression. L’ouvrage est complètement recyclable car, quelques mois après sa réalisation, il ne reste plus aucune trace du moule en cellulose (matière issue du recyclage de papier carton et donc complètement biodégradable). Dernière étape : chaque alvéole est remplie de 3 à 4 L de mélange terre/pierre, puis semée avec un mélange adapté à chaque région. Ce type de revêtement assure les stationnement VL (moule de 12cm pour une dalle de cette même épaisseur) et les voies type pompier (moule et dalle de 15cm ). Ce procédé ne demande aucun entretien particulier, hormis une tonte éventuelle. 

- Les dalles alvéolées en plastique, vides ou prévégétalisées : à installer sur un mélange terre-pierre compacté pour soutenir les lourdes charges des véhicules. On retrouve ainsi les dallées alvéolées Nidagrass de Nidaplast, qui peuvent être vendues vides ou pré-engazonnées permettent de renforcer un gazon naturel. Elles sont spécialement conçues pour absorber les effets de dilatation et pour résister à une forte résistance en compression, en évitant alors la création d’ornière ou de flaque d’eau. Issues de matières premières plastiques de haute qualité, aisément découpables et résistantes aux UV et au gel, les dalles de 25 x 25 cm se posent très facilement, sur sol nivelé en terre-pierre, portant et surtout drainant, en s’assemblant par un système de clips. Ainsi, elles permettent de créer une surface engazonnée durable, favorable à l’infiltration de l’eau de pluie. Pour les dalles pré-engazonnées, il faudra laisser un peu de temps sans roulement après installation (minimum 2 semaines), pour que les racines du gazon s’ancrer dans le sol sous-jacent. Un autre dispositif de dalles pré-engazonnées, existe. C’est le système O2D Green® qui combine les avantages techniques de la dalle TTE® et un pré-engazonnement alliant support de culture spécifique et variétés sélectionnées pour un gazon vigoureux et homogène, sans mauvaises herbes. Cultivées pendant 2 mois minimum, les dalles O2D Green® sont « prêtes à la pose », le système racinaire du gazon assurant une reprise rapide sur chantier et permettant l’ouverture du parking sous deux semaines, en conditions favorables. La dalle TTE® composée de plastique 100 % recyclé et recyclable a une résistance à la charge statique équivalente à 1 000 T/m2.
 
- Des mélanges engazonnés résistants : plusieurs variétés très résistantes existent, telles que les fétuques élevées RTF (Rhizomatous Tall Fescue) de Barenbrug qui présentent une capacité naturelle à résister à la sécheresse et au piétinement et à s’adapter aux fortes températures que l’on peut retrouver dans les environnements très minéralisés des parkings. Elles se développent latéralement, tout comme les Ray grass anglais RPR (Regenerating Perenials Ryegrass), les plantules développant des pseudos-stolons ou des rhizomes qui forment naturellement un couvert végétal capable de se régénérer et de se densifier dans le temps. Le mélange Routemaster Parking de Masterline, compris dans une gamme pour l’enherbement des surfaces agro-limitantes, est ainsi spécifique à la végétalisation des parkings et voies circulées, sur dalles nid d’abeilles ou sur mélange terre-pierre. Il est composé d’espèces rustiques, résistantes aux sols séchants, pauvres et peu profonds, et avec une belle densité (fétuques ovines, fétuque rouge) qui empêchent le salissement. On y retrouve aussi les ray-grass 4Power, aux performances inégalées pour leur grande rusticité et leur tolérance au stress. Le ray-grass à stolons Galeon supporte également très bien le roulement et la circulation et se régénère rapidement grâce à sa croissance latérale. Avec ces mélanges, le nombre de tontes est en général limité. Mais, parfois, il peut s’avérer nécessaire de nourrir et de regarnir le gazon afin de maintenir la densité et la qualité du couvert végétal.
 
La végétalisation des parkings présente donc de multiples avantages et, à l’aube d’une nouvelle mobilité, avec les voitures autonomes ou partagées, ces grandes surfaces ou linéaires d’enrobé vont devenir un vrai potentiel foncier pour plus de nature en ville. Alors, allez-y, végétalisez !
 

Inscription à la newsletter
Laissez-nous votre email pour être informé des dernières nouveautés placedupro.com.
Ok

Exposez vos produits et services sur placedupro.com
Vous êtes un fabricant ou un distributeur ? Découvrez comment exposer vos produits sur notre site.

En savoir plus