Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
Contactez-nous
AccueilActualitésAires de jeux : le goût du risque !

Aires de jeux : le goût du risque !

09 avril 2019

Aires de jeux : le goût du risque !

La notion de risque est évolutive en fonction de l’âge. Prenons l’exemple des enfants de moins de 5 ans. Par exemple, une poutre placée à 30 cm du sol devient un pont de singe. Le jeu devient ainsi la substitution d’un autre objet, plus ‘périlleux’ à leurs yeux. Ce principe, les fabricants d’équipements récréatifs l’ont bien compris. Il suffit de proposer aux enfants des situations d’équilibre instable ou précaire : des passerelles ‘mouvantes’, des rondins irréguliers en robinier posés à quelques centimètres du sol, des filets posés horizontalement... pour induire une notion de ‘risque’. Pour les jeunes enfants, l’équilibre des mouvements et du corps sera ‘vitale’. Voilà pourquoi la prise de risque est toute relative... et bien souvent le fait de l’imagination.
En revanche, plus les enfants grandissent, plus le risque est associé à des structures plus imposantes, plus hautes par rapport au sol, où il s’agit d’escalader des cabanes, de grimper des cordages, de glisser sur un toboggan en vrille inséré à plusieurs mètres de haut... Dans tous les cas, le risque est limité, car les aptitudes physiques requises pour accéder à l’équipement créent, en quelque sorte, un premier ‘filtre’. En effet, l’enfant, plus à l’aise dans ses mouvements, grimpera plus haut et saura gérer les situations de vide et de redescente. Ceux qui peuvent grimper ressentiront uniquement cette prise de risque. 

Les élus doivent investir sans crainte

La prise de risque est essentielle pour maintenir l’activité ludique et donc l’intérêt d’un équipement et de l’ensemble d’une aire de jeux. Car dans une aire de jeux d’apparence ‘sans risque’, il n’est pas rare que des enfants qui s’ennuient, en mal de sensations fortes, détournent les jeux existants. Parfois, ils vont jusqu’à grimper sur les toits des cabanes, et là, la situation est dangereuse ! C’est particulièrement le cas chez les enfants d’environ 12 ans. D’où l’intérêt d’intégrer cette notion de risque dans les jeux, il en va du succès de l’aire de jeux. Et les élus, comme les gestionnaires, n’ont rien à craindre. Bien au contraire, ils doivent encourager la prise de risque ! Car les équipements de jeu ne sont pas plus dangereux qu’un arbre planté dans l’espace public ou un simple muret, qui eux, peuvent servir de supports d’escalade pour les plus jeunes... Sauf qu’à la différence des jeux, ils ne sont pas sécurisés ! Les aires de jeux sont encadrées par des normes contraignantes qui permettent aux enfants d’évoluer dans un univers sécurisé. Ces normes définissent les critères de protection contre les chutes et les capacités amortissantes des sols de sécurité, proportionnellement à la hauteur des jeux. Elles sont destinées à réduire le risque à son minimum. Une aire de jeux réalisée et entretenue dans le cadre normatif ne fait courir aucun danger aux enfants.
Comme toutes les aires de jeux, la norme NF EN 1176-1, relative à la dimension de la surface d’impact autour de l’équipement, et la norme NF EN 1177, mesurant les capacités amortissantes d’un sol souple, répondent ensemble aux exigences de sécurité. Par ailleurs, il n’existe pas de limite dans la hauteur (les structures les plus hautes sont les plus redoutées !), tant que la Hauteur de Chute Libre (HCL) n’excède pas les 3 mètres réglementaires.

Pyramides de cordes : les jeux les plus sûrs

Avec une faible occupation au sol, les jeux de cordage, représentés par les pyramides, peuvent devenir un vrai lieu de rencontre et de rendez-vous. Ces structures, visibles au loin grâce à leur monumentalité et leurs couleurs flashy (bleu, rouge, jaune...), intimident certains enfants, mais leur capacité à surmonter leur peur prend vite le dessus. 
Les pyramides de cordes sont très complètes et proposent une approche relativement sportive. Se déplacer sur un jeu de cordages, quel que soit l’âge de l’usager, nécessite concentration et coordination. Ce qui séduit, c’est le challenge. Ainsi, tout en jouant, l’enfant se dépense, améliore sa dextérité, sa réactivité, son équilibre et son habilité. Une fois le sommet atteint, la prouesse sportive laisse place à une profonde estime de soi. Mais aucun risque avec les pyramides de cordes.
Pyramides, mais aussi cabanes perchées ou structures monumentales, les élus ne doivent pas hésiter à inverstir dans des équipements fiables et sécurisés, comme les produits des sociétés Proludic, Kompan ou bien encore Pro Urba : en suscitant un risque subjectif aux enfants, ces équipements renforcent l’attractivité d’une aire de jeux. Indirectement, ils assurent la réussite d’une aire de jeux, et donc, des investissements engagés.  
 
 

Inscription à la newsletter
Laissez-nous votre email pour être informé des dernières nouveautés placedupro.com.
Ok

Exposez vos produits et services sur Place du Pro
Vous êtes un fabricant ou un distributeur ? Découvrez comment exposer vos produits sur notre site.

En savoir plus