Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
Contactez-nous
AccueilActualitésGymnase : bien choisir ses équipements sportifs

Gymnase : bien choisir ses équipements sportifs

03 avril 2019

Gymnase : bien choisir ses équipements sportifs

Que le projet concerne une construction ou une rénovation, les équipements sportifs sont souvent au cœur des discussions. Lors d’une construction, les fournisseurs d’équipements travaillent avec l’architecte pour avoir une idée précise de la structure, par exemple s’il y aura des tribunes ou si la zone de jeu sera entourée de murs. Cette précision aura notamment des conséquences sur le choix du type de panier de basket-ball. Dans le cadre d’une rénovation, un bureau de contrôle doit réaliser un diagnostic sur la structure existante, notamment les fixations et les équipements. Si ce n’est pas le cas, le fournisseur peut s’en charger.

Désormais, la grande majorité des collectivités dispose au sein de leurs services d’un (ou plusieurs) agent(s) ayant l’habitude de gérer les équipements sportifs d’un gymnase. Toutefois, pour certaines petites villes, c’est plus compliqué et elles peuvent être guidées par les sociétés spécialisées.


Les équipements pour le basket-ball

Pour le basket-ball, la norme EN 1270 classe les buts selon leur conception : autostables, rabattables, fixés au mur, relevables en charpente, amovibles avec fourreaux, fixés au sol ou réglables en hauteur. Les fabricants diversifient leurs gammes en tenant compte des contraintes techniques et sportives mais également afin de gagner en confort d’utilisation. 

Par exemple, les buts de basket-ball mobiles, les porte-panneaux équipés d’un système de vérins compensateurs à gaz permettent de régler la hauteur du panier entre 2,60 et 3,05 m par simple poussée, en quelques secondes et sans effort ou encore les structures pantographes rétractables permettant de relever entièrement la structure et ainsi optimiser la hauteur sous plafond.

Prix d’une paire de buts de basket-ball : entre 1 000 et 7 000 euros HT.


Les équipements pour le handball

Concernant les buts de handball, d'une dimension de 3 x 2 m, la façade peut être en aluminium ou en acier : le premier étant plus léger, il facilite le transport de la cage, alors que le second, plus robuste, est à privilégier pour les compétitions. "Certains buts de handball comportent des arceaux repliables à l'arrière et des douilles métalliques pour la fixation au sol. D'autres ont des fourreaux à sceller ou peuvent se fixer directement au mur (de manière rabattable ou fixe) grâce à des câbles métalliques à l’arrière » décrit Alain Chaput.

Les filets pour les cages de handball doivent être conformes à la norme NF EN 749. Les mailles doivent être carrées, de 100 mm maximum, avec des fils horizontaux et verticaux. De plus, il est conseillé d'avoir des cages de buts dotées d’un filet amortisseur (obligatoire pour les compétitions fédérales) placé au moins à 30 cm avant le fond du filet de but.

Prix d’une paire de buts de handball : entre 1 000 et 1 500 euros HT.


Les équipements pour le volley-ball

Pour la pratique scolaire ou pour les entraînements, il est conseillé de privilégier des poteaux aluminium à crémaillère car ils sont moins lourds que ceux en acier et peuvent donc être facilement déplacés. C’est la solution la plus simple dans le cadre d’un gymnase multisports où les équipements sont amenés à être régulièrement montés et démontés. Concernant la hauteur, le réglage se fait par coulissement sur toute la hauteur du poteau.

En outre, les dimensions réglementaires des filets de volley-ball sont fixées par la norme NF EN 1271 : elles sont de 9,5 m de longueur pour 1 m de hauteur.

Prix d’une paire de poteaux de volley-ball : entre 500 et 1 000 euros HT.


L’entretien de ces équipements sportifs

Concernant l’entretien, différentes opérations sont nécessaires : il est important de tenir un cahier de maintenance à jour en cas d’éventuels problèmes, d’effectuer un contrôle visuel environ tous les mois et un contrôle opérationnel (fonctionnement des mécanisme) tous les 6 mois. De plus, il est obligatoire de faire réaliser un test de charge des équipements tous les deux ans par un bureau de contrôle ou une société spécialisée. Concernant les filets, il est conseillé de réaliser un contrôle visuel une fois par semaine afin de voir si des mailles sont coincées, si un filet est décroché…

Inscription à la newsletter
Laissez-nous votre email pour être informé des dernières nouveautés placedupro.com.
Ok

Exposez vos produits et services sur Place du Pro
Vous êtes un fabricant ou un distributeur ? Découvrez comment exposer vos produits sur notre site.

En savoir plus