Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
Contactez-nous
AccueilActualitésBiostimulants, quels sont leurs effets ?

Biostimulants, quels sont leurs effets ?

15 mars 2019

Biostimulants, quels sont leurs effets ?

Les biostimulants regroupent plusieurs produits classés dans la catégorie des matières fertilisantes et supports de culture. Encore peu utilisés dans les collectivités, les biostimulants permettent de stimuler la croissance et le bon développement des végétaux. Les biostimulants sont définis par la Commission Européenne comme des produits qui stimulent les processus de nutrition des végétaux, indépendamment des éléments nutritifs qu’ils contiennent, dans le seul but d’améliorer une ou plusieurs des caractéristiques suivantes des végétaux : l'efficacité d’utilisation des éléments nutritifs, la tolérance au stress abiotique, les caractéristiques qualitatives des végétaux cultivés, et/ou la disponibilité des éléments nutritifs du sol et de la rhizosphère. A ce titre, ils diffèrent des produits de biocontrôle, destinés à protéger les végétaux des stress biotiques dus aux maladies et ravageurs (insectes, champignons…). Les biostimulants peuvent être composés de micro-organismes (bactéries, mycorhizes…), de substances naturelles ou d’origine naturelle (acides humiques, acides aminés, extraits d’algues bruts, silice…) ou de substances de synthèse (protéines, phytohormones de synthèse…). 

Quelle est la réglementation ?

Dans l’attente de la publication et de l’application effective, d’ici trois ans, des règles harmonisées européennes relatives à la mise sur le marché des matières fertilisantes, les biostimulants peuvent être uniquement commercialisés via une Autorisation de Mise en Marché délivrée par les autorités françaises compétentes dans la catégorie des matières fertilisantes et supports de culture (MFSC). Les AMM sont délivrées par l’Anses après évaluation de trois critères :
- la constance : la composition du produit ne varie pas ;
- l'efficacité : un apport quantitatif ou qualitatif à la culture ; 
- l'innocuité : évaluation de la toxicité pour l’homme et pour l’environnement.

De plus, deux normes permettent la mise en marché de mélanges, entre des fertilisants normés et des biostimulants autorisés par AMM :la norme NF U44-551/a4 permet l’ajout de biostimulants dans des supports de culture et la norme NF U44-204 encadre le mélange avec d’autres matières fertilisantes (engrais et amendements).

Quel usage pour quel biostimulant ?

Aujourd’hui un biostimulant peut être homologué pour un usage global (espaces verts, terrains sportifs) ou pour des cultures spécifiques (vignes, grandes cultures…) selon la demande du fabricant de biostimulant lors de sa démarche d’homologation. Dans ce contexte, il est important de bien se renseigner auprès des fournisseurs pour connaître les composantes et le mode d’action des produits, et de vérifier les usages autorisés par l’AMM du produit sur le site E-Phy géré par l'Anses (catégorie MFSC).

Les biostimulants sont aujourd'hui de plus en plus répandus sur le marché et proposent de multiples associations de micro-organismes et de substances d’origine naturelle pour accompagner la croissance et le développement des végétaux, dès leur semis.

Retrouvez plus de produits dans notre rubrique : 

Inscription à la newsletter
Laissez-nous votre email pour être informé des dernières nouveautés placedupro.com.
Ok

Exposez vos produits et services sur Place du Pro
Vous êtes un fabricant ou un distributeur ? Découvrez comment exposer vos produits sur notre site.

En savoir plus